Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Parlons Politique !

Parlons Politique !

Menu

Emmanuel Macron : Sera-t-on bientôt "en marche" vers une révolution politique ?

Ancien membre du PS, le ministre de l'économie du gouvernement socialiste se veut donc distant à présent de la fameuse "politique politicienne" que subit la France à tort ou à raison depuis le début de la Vème République.

Le système politique actuel, qui aura fonctionné pendant longtemps avec le bipartisme qui s'est (trop) rapidement transformé ces dernières années en tripartisme, souffre actuellement des dogmes imposés historiquement en crise, comme on le voit chez les socialistes ou chez les républicains. Qui régnera la France ? Qui a la carrure d'une futur chef de l'État ? Que ce soit à droite ou à gauche, nul peut dire aujourd'hui qu'un homme ou une femme a le potentiel de diriger un pays fort comme la France. C'est un danger d'ailleurs, qui peut emmener la France dans un courant populiste profond, qui enménera notre beau pays dans le gouffre d'un parti qui souhaite soigner la nation du mal par le mal (cf. Billet précédant)

Néanmoins, l'idée d'Emmanuel Macron n'est pas si mauvaise. Casser le système pour un bâtir un autre. C'est peut-être ce qu'on retiendra le plus dans l'histoire du quinquennat. Qui sait.

Du moins, il met aujourd'hui fin à la démagogie traditionnelle qu'on a surtout connue à gauche depuis 2012, ce que beaucoup de français attendent certainement de la vie politique. Mais qu'attendent-ils réellement, les Français ?

Ils attendent du renouveau. En effet, on leur en avait déjà promis du renouveau il y a 4 ans. Ou est-il ?

Comme dit plus haut, la France manque de leader politique que ce soit à gauche ou à droite. Une gauche marquée par l'incohérence et une droite marquée les affaires et la guerre civile qu'ils mènent entre eux depuis 2012. Voici dans quel état est la politique française en 2016. Oubliais-je le Front National, auquel le Francais moyen se tourne pour se révolter sans savoir de quoi il s'agit réellement, hormis de la propagande de la peur, comparable à celle de A.Hitler en 1933 ou bien celle,dans le fond, de Donald Trump.

Aujourd'hui la jeunesse est dans la rue. Elle passe la nuit debout pour manifester contre le système dans laquelle elle se trouve.

Ce qui est le plus dramatique est que cette jeunesse ne vote pas. Cette jeunesse n'a pas de leader qui les représente et qui leur redonne espoir.

Invité dimanche dernier au journal de 20h de France 2, il met davantage en évidence le silence face à la parole lorsque on lui pose la question.

Aura-t'il le cran de se présenter à une élection présidentielle au nom de la gauche dans le cas de la non représentation de Francois Hollande ?

Son nouveau mouvement permettra- t'il sous une nouvelle entité à la gauche de gagner l'élection ?

Il est fort probable que ce soit la seule aubaine pour la gauche.

Aura t'il les ressorts et les capacités à battre le vieux singe au second tour d'une élection présidentielle ?

Un nouveau cycle est donc, en marche.