Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Parlons Politique !

Parlons Politique !

Menu

Le Front National

Deuxième parti de France en nombre de voix et d’adhérents, le Front National connait une montée fulgurante de ses score depuis l'arrivée de Marine Le Pen à la tête du parti.

Placé à l'extrême-droite sur l'échiquier politique, ces représentants le qualifie comme un parti voulant briser l'axe politique gauche-droite, créant donc une tripolarisation de la vie politique française.


I.Histoire du Parti


Créé en 1972 par des membres du mouvement nationaliste et néo-faciste Ordre Nouveau sous le nom de "Front National pour l'unité française", les premiers scores du parti furent laborieux n'atteignant seulement 1.3% des voix aux élections législatives de 1973.


Les années 1970 furent difficiles, car le Front National, renommé comme tel peu après sa création , subit la concurrence du Parti des Forces Nouvelles, ayant également des idées d’extrême-droite et conservatrice. Le Front National, présidé dès lors par Jean Marie Le Pen à partir de 1973, tente de faire ressusciter l’extrême-droite après la dissolution de l'Ordre Nouveau.


A partir de 1984, le Front National connu une première vague de succès électoraux. Il créa la surprise aux élections européennes de 1984, en récoltant 10.95% des voix et 10 élus.


Au scrutin proportionnel législatif de 1986, le Front National réussit à avoir près de 10% des voix et fit entrer 35 élus FN à l'Assemblée Nationale.


Jean Marie Le Pen réussit à récolter en 1988 14.88% des voix à l'élection présidentielle, ce qui permet au Front National d'être la quatrième force politique française, après le PS,le RPR et l'UDF.


A la fin des années 1980 , le Front National fit la surprise aux élections municipales en remportant quelques grandes villes en région Provence-Alpes Côte d'Azur comme Marignane,Toulon ou Orange.


C'est au cours des années 1990 que le FN devint la troisième force politique française


Néanmoins, en 1998, des tensions éclatèrent au sein du parti : le chef du parti, Jean-Marie Le Pen, ainsi que le numéro 2 du parti, Bruno Mégret divisèrent le parti et les adhérents . Le premier est critiqué à cause de son caractère autoritaire et il est reproché au second d’être plus enclin idéologiquement aux alliances avec la droite. Les deux hommes n'arrivèrent pas à un compromis et donc Bruno Mégret et ses proches tentèrent de prendre les rennes du parti, en organisant un congrès exceptionnel du parti. Il est élu président du parti, et changa le nom du parti en "Front National- Mouvement National", tout en gardant le programme électoral du parti. Par action de justice, Jean-Marie Le Pen fit annuler les changements. Les "mégretistes" et "lepenistes" furent donc divisé en deux parties distincts par la suite : le Mouvement National Républicain, présidé par Bruno Mégret et le Front National, présidé par le chef de file historique du parti, Jean-Marie Le Pen.


Ces tensions eurent un impact important pour le Front National. Il perdit de nombreux élus ou d’adhérents ayant rejoints Bruno Mégret. Au scrutin suivant, le FN perdit énormément d'électeurs. Aux élections européennes de 1999, le FN reçut environ 5% des suffrages.


C'est en 2002 que le Front National créa son premier gros séisme politique : à la surprise générale, Jean-Marie Le Pen arrive au second tour de l'élection présidentielle avec 16.86% des suffrages. De nombreuses manifestations eurent lieu contre le Front National pendant l'entre-deux-tour. Au second tour,le candidat RPR et président sortant, Jacques Chirac fut réelu président de la République avec 82% des voix. Aux élection législatives, le FN obtiendra 11% des suffrages.

Par la suite, de nombreux cadres en opposition idéologique avec Jean Marie Le Pen furent mis à l'écart.

A partir de 2007 son influence électorale baissa. Le parti perdit des voix, et n'obtiendra que 10% des suffrages à élection présidentielle. Les élections législatives furent un échec, et le parti est en dessous des 5%.

De nombreuses difficultés financières subsistent désormais au Front National. Le parti a du mal à former des listes aux élections locales entre 2007 et 2010.

Le FN regagne quelques pourcents en 2010 aux élections régionales dans laquelle l'abstention fut très forte.

En 2011, Marine Le Pen , fille de Jean Marie Le Pen, prend les rennes du parti. Sous sa présidence, le FN progresse rapidement dans les enquêtes d'opinion.

Pour sa première candidature aux élections présidentielles en 2012, Marine Le Pen obtiendra 17.90% en battant le record historique de son père dix ans plus tôt. Elle ne passera pas le premier tour, devancé par Nicolas Sarkozy et François Hollande. 2 députés FN seront élus aux élections législatives.

Le parti est en nette progression depuis 2012 : 24% aux élections européenes de 2014, 25% aux élections départementales de 2015, puis 27% aux élections régionales de 2015.

Le FN peut-il demain, pour la première fois, gouverner la France ?

II.Idéologie

Le Fn est un parti nationaliste et conservateur : Ils veulent mettre en place une priorité nationale, par exemple dans le cadre du logement, des aides sociales ou de l'emploi.

Il se veut contre le communautarisme, en prônant la laïcité.

De plus le parti se veut contre la mondialisation, contre l'immigration et sceptique à l'euro en souhaitant rétablir le franc.

Ils veulent également augmenter la souveraineté de l'Etat Français, en voulant renégocier tout traité européen ainsi que de quitter l'OTAN.