Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Parlons Politique !

Parlons Politique !

Menu
La minute historique #1 : 14 Juillet 2017 : Macron/Trump pour l’Histoire et l’avenir.

La minute historique #1 : 14 Juillet 2017 : Macron/Trump pour l’Histoire et l’avenir.

Ce vendredi 14 Juillet 2017, Emmanuel Macron sera accompagné du président

américain Donald Trump, pour célébrer le centenaire de l’aide américaine aux Alliés

durant la Première Guerre Mondiale, face aux Empires Centraux des forces de l’Axe.

 

Il y’a cent ans, les premiers soldats américains débarquaient dans les ports français. En effet

début Juin 1917, le Général John Pershing, le Capitaine George Patton, et 175 autres

américains débarquèrent à Boulogne-sur-Mer. Un peu plus d’une année après, en octobre

1918, soit un mois avant la signature de l’armistice le 11 Novembre 1918 à 11h, les forces

américaines étaient composées de 42 Divisions réparties en 3 armées pour un total de

1 894 000 hommes.

Le 4 Juillet 1917, les premiers soldats américains arrivés à Paris organisèrent une cérémonie

sur la tombe de La Fayette. Le Capitaine Charles Stanton membre de l’état-major du Général

Pershing prononça un discours qui aujourd’hui encore est resté célèbre pour cette phrase :

« La Fayette here we are », autrement dit, « La Fayette nous sommes la ».

Un centenaire plus tard, la France et les Etats-Unis sont de nouveau réunis, représentés par

leurs dirigeants respectifs. Si la venue du président américain divise les français, les électeurs

de gauche et d’extrême gauche étant défavorables, tandis que ceux de droite et d’extrême

droite y sont favorables, il est possible que celle-ci ne soit pas qu’historique. Emmanuel Macron

à précisé lors de sa conférence de presse à Lausanne alors qu’il défendait la candidature de

Paris aux JO 2024 : « se réjouir » de la venue de Donald Trump avec qui ils « évoqueront tout

les sujets » qu’ils partagent « y compris les désaccords ». Mais aussi les sujets sur lesquels

« nous travaillons ensemble, la lutte contre le terrorisme, la crise en Libye, et en Syrie, et

beaucoup d’autres sujets d’intérêts communs ». Donald Trump, qui est dans une tourmente

politique à cause des mails échangé par son fils Donald Trump Jr avec des émissaires russes

vient à Paris dans une position d’outsider non sans rappeler la virile poignée de main concédée

avec Emmanuel Macron le 25 Mai dernier lors du sommet de l’OTAN. Le président de la

république avait dit à Hambourg lors du G20 : « Je ne désespère jamais de convaincre », nous

verrons si l’hôte de la Maison-Blanche cédera face a la détermination du plus jeune chef d’État

de la cinquième république.

Cette rencontre sur le fond historique sera probablement suivi par le monde entier qui scrutera

avec attention, les différents faits et gestes des deux chefs d’Etats.