Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Parlons Politique !

Parlons Politique !

Menu

Loi El Khomri : début d'une gauche moderne et mort de la gauche utopiste ?

Divisant la gauche, la dénommée « Loi Travail » de la ministre El Khomri vise à reformer le Code du Travail en France. Considéré comme incompréhensible par bons nombres des concitoyens, il est temps de le réformer pour que l’emploi ne soit plus le boulet de la France. Mais en quoi consiste cette loi ?

Selon le gouvernement, cette loi consiste à protéger les salariés, favoriser l’embauche et donner plus de marge de manœuvre aux entreprises.

Néanmoins, c’est ce dernier point qui dérange : un gouvernement de gauche peut-il protéger patrons et employés ? On pourrait croire que les employés seraient favorisés et que quelque points phares, tels le CDI, les 35h et le niveau du SMIC seraient plus mis en valeur par le gouvernement de Monsieur Valls.

Mais, à la surprise de tous, on voit que le patronat obtient plus de pouvoir qu’auparavant. Le temps de travail des employés est certes – dans les grandes lignes – identique, mais peut être modifié en pour les heures supplémentaires en ce qui concerne leur rémunération et leur utilisation. Egalement le licenciement pourra, si la loi rentre en vigueur, être beaucoup plus simple pour les employeurs. Les droits des travailleurs seront donc touchés.

La gauche peut-elle se permettre de toucher aux travailleurs ? Peut-elle se permettre de perdre le vote des employés, en partie déjà perdu ?

En somme, on se doute si ce projet de loi est un coup politique ou pas, comme à son habitude.

Le gouvernement se rabat-il donc dans une association avec le MEDEF pour la Présidentielle ?

C’est ce qu’on peut se demander après les nombreux rebiquements de la gauche vers le patronat depuis le début du Gouvernement Valls.

La gauche idéaliste et bienpensante a-t-elle disparu ? Politiquement non, mais elle reste, comme tout idéal, irréaliste et irréalisable dans le fond comme dans la forme.

On peut donc voir un début de gauche réaliste : presque comme la droite, sauf que les valeurs et le cœur sont à gauche. L’esprit en est-il tout autant ?

Est donc ça, la gauche moderne ? Beaucoup de membres du parti socialiste refuse cette idée-là, qui jugent que ce genre de réformes ne sont pas de « gauche » et qu’elle vaut mieux que ça. Elle se veut donc en rupture avec ses membres et avec une partie de sa direction.

La gauche libérale ou bobo saura certainement faire son trou, et trouver des solutions à ses problèmes internes, ce qui risque malgré tout, dans ce contexte de faire mettre le feu aux poudres.

En attendant, faire passer une réforme du code du travail sera difficile pour Myriam El Khomri, ministre du travail. L’utilisation du 49-3 peut se voir intéressante et utile pour que le projet de loi voit le jour ; néanmoins, l’utilisation de ce paragraphe constitutionnel risque de tendre à l’abus de pouvoir pour l’exécutif, qui pourra s’en mordre les doigts le moment venu.