Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Parlons Politique !

Parlons Politique !

Menu

Parti Communiste

Fondée sur les idées de l'Internationale, le Parti Communiste Français est un parti de gauche secondaire aujourd'hui, influent au XXème siècle.

I.Histoire du Parti Communiste en France

Un premier parti communiste est crée en 1920 en France suite à la division de la SFIO au congrès de Tours : de nombreux membres quittent la SFIO pour la Section française de l'Internationale Communiste,nouveau parti consentant à se soumettre aux règles de la IIIè Internationale, dirigée par Lénine, chef d'état Soviétique.

Lors de ces premières années,la SFIC est un parti désorganisé et mène des actions révolutionnaires, comme notamment des actions antimilitaristes comme lors de la Guerre du Rif en 1924 ou l'occupation de la Ruhr en 1923.

Dès 1927, le parti suit les consignes de Staline d'd’être sectaire et de n'accepter aucunement des alliances avec d'autres partis, considérés comme bourgeois.

Alors que sur le point de vue léninistes, le parti est une réussite, il ne l'est pas pour ce qui du nombre d'électeurs et du nombre d'adhérents.

En 1932, Maurice Thorez prend la direction du parti et tente de rallier toute les formes de communisme et d'éviter les dissidences. Il restera à ce poste jusqu'en 1964.

Pendant les années 1930, certains adhérents de la SFIC participent à des activités d'espionnages en France au profit de l'Union Soviétique.

Pendant la même époque, de nombreux militants communistes en désaccord avec Staline, décident de créer, à l'encontre de la SFIC, des mouvements dissidents. Ces derniers regrouperont également des membres exclus.

Dès 1936, suite à la guerre d'Espagne, de la prise de pouvoir d'Adolf Hitler en Allemagne et de nombreuses manifestations d’extrême-droite en France, la SFIC s'allie peu à peu avec la SFIO, dans un but antifasciste. Cette alliance, appelée "Front Populaire" donnera un programme commun socialiste en 1936 pour les élections législatives. Le Front Populaire remporte les élections, et les communistes soutiennent le nouveau gouvernement, sans y participer.

Durant la Guerre d'Espagne, le PC soutiendra les républicains.

Au début la Seconde Guerre Mondiale, le PC est dans une situation délicate : d'un côté, ils essaient de défendre l'URSS face à l'Allemagne, mais d'un autre coté les soviétiques et les nazis signent un pacte de non-agression. Par la suite, entre 1939 et 1940, des nombreux militants communistes appelés au combat désertent ou sabotent des usines d'armement françaises.

Lors du Régime de Vichy, le PC est interdit et se réunit donc clandestinement. De nombreux militants seront arrêtés et déportés.

A la fin de la guerre, le PC gagne en popularité et devient dès lors le premier parti de France en terme de voix jusqu'à la fin des années 1940. Il appartient au gouvernement de tripartisme avec le MRP (droite) et la SFIO (gauche non communiste) jusqu'en 1951.

En 1951, le PC rentre dans l'opposition. Il est le 3ème groupe parlementaire avec une centaine d'élus. Durant les années 1950, le PC obtient entre 20 et 25% des voix aux élections législatives et son nombre de députés élus augmente en 1956 et sera le groupe le plus important de l'hémicycle. Néanmoins en 1958, le PC perd quasiment tout ses députés avec seulement 10 représentants, et perd des suffrages, avec 18 % des voix. Le PC a beaucoup moins de députés pendant la Vème République que lors de la IVè République, car le scrutin n'est plus proportionnel. Sous la Vè République, le PC n'a jamais obtenu plus de 100 députés.

En 1962, le PC obtient davantage de voix et passe à 40 députés.Deux ans plus tard meurt Maurice Thorez, qui aura dirigé le parti plus de 30 ans .En 1965, il soutient la candidature unique de la gauche de François Mitterrand à l'élection présidentielle.

Pendant les années 1960, le PC doit faire face à l'avancée du socialisme. Tandis que le PC obtient 20% aux élections législatives, ce dernier obtient 16.5% des voix. Jacques Duclos est le candidat communiste aux élections présidentielles de 1969. Il obtient 21% des suffrages exprimées et la 4ème place derrière les 3 candidats de droite et du centre. La SFIO se place loin derrière.

Le début des années 1970 marque l'arrivée d'un nouveau chef de file au parti communiste : Georges Marchais. Il mène campagne pour que le parti arrete de stagner autour de 20% des voix, et sent l'arrivée du parti socialiste. Il signe avec ses derniers un programme présidentiel commun en 1972 pour les élections présidentielles de 1974. Le PC soutien la seconde candidature de François Mitterrand à élection présidentielle.

Pour la première fois de son histoire en 1976, le PS passa devant devant le PC en terme de voix. Dès lors, le PC évolue sa politique en s'éloignant de la politique stalinienne.

En 1981, Georges Marchais est le candidat communiste à l'élection présidentielle et obtient 15% des suffrages. François Mitterrand est élu président de la République, et quelques communistes sont intégrés au gouvernement jusqu'en 1983.

Symboliquement, le PC est dépassé par le FN en 1984 aux élections européennes. Cela marque le déclin du PC dans la paysage politique français.

D'année en année le PC puis Parti Communiste Français perd ses électeurs, et passe sous les 10% des suffrages exprimées en 1986.

En 1988, le candidat communiste André Lajoinie à l'élection présidentielle obtient 6.76% des voix. Un plus tard, le PCF obtient 7.7% des voix aux élections européennes.

Les mauvais résultats du PCF provoquent le départ de Georges Marchais en 1993.

Robert Hue prend les rennes du parti, mais le PCF a du mal à reprendre du poil de la bête. Ce dernier obtient 8.6% aux élections présidentielles de 1995. Deux ans plus tard, le PCF adhère à la gauche plurielle, réunissant toutes les forces de la gauche parlementaire. Cette dernière remporte les élections législatives de 1997, et 4 ministres du gouvernement sont communistes.

Aux élections présidentielles de 2002, Robert Hue obtient 3.37% des suffrages, pire score communiste jamais réalisé . Aux élection législatives, le PCF obtient 4.82% des suffrages, et perd la moitié des ses députés. Robert Hue démissionne suite aux échecs électoraux et laisse sa place à Marie-Georges Buffet.

5 ans plus tard, Marie Georges Buffet se présente à son tour à l'élection présidentielle et obtient 1.93% des suffrages, le record du pire score est battu.

En 2007, après avoir échoué aux précédents scrutins, le PCF s"inscrit dans le Front de Gauche, rassemblant plusieurs forces de la gauche de la gauche.

Jean-Luc Mélenchon est le candidat pour le Front de Gauche à l'élection présidentielle de 2012. Il obtient 11.8% des voix,soit le meilleur score de l’extrême gauche depuis 1981.

Depuis les score du Front de Gauche sont en chute libre, notamment aux élections régionales de 2015, dans laquelle il obtient 2.49%

Dans un contexte de discrétisation, le PCF doit-il s'allier à la gauche pour renaître de ses cendres ?

II. Idéologie

Le parti communiste est un parti ayant comme idéologie l'anticapitalisme,l'écosocialisme et le progressisme. En interne, certains membres prônent la social-démocratie ou l'euroscepticisme.